top of page

Zanella DONFACK : “Le meilleur se trouve devant, si aujourd’hui est difficile, demain se

Bonjour à toute la famille SciGi ! Je m’appelle Zanella DONFACK et je suis dirigeante de Trans’agro, entreprise camerounaise de transformation des cultures maraîchères en poudre.

Parlons de l’idée à l’origine de Trans’agro : l’entreprise a été créée dans un premier temps pour réduire les pertes post-récoltes des cultivateurs de maraîchage, pour créer de l’emploi. L’un des objectifs principaux était la valorisation des cultures locales en transformant certaines cultures maraîchères en poudre afin d’augmenter leur durée de vie. Les principales cultures concernées sont le céleri, le basilic, le poireau, l’oignon et le persil.

Cette idée s’est concrétisée en 2019, car mon équipe et moi avons été finalistes du YEIC (Youth entrepreneur innovative Challenge) organisé par le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) pour la première fois au Cameroun.

A la suite de ce concours nous avons rédigé un Business Plan qui nous a permis d’intégrer plus de personnes et d’obtenir une zone de production dans le but de rendre notre activité rentable. Dans un souci d’amélioration de la matière première, nous avons décidé d’exploiter les cultures des producteurs artisans.

Pour atteindre cet objectif de rentabilité, mon rôle au quotidien est de diriger Trans’agro dans sa généralité entre la production, les ventes, les partenariats et la communication. La communication concerne particulièrement la marque d’épices de Trans’agro : “Z-epice” à travers la création des affiches publicitaires et des affiches produits. L’ensemble de ces tâches nécessite d’avoir une organisation rigoureuse et de très solides connaissances dans le domaine scientifique notamment la Chimie.

En effet, le processus depuis la fabrication jusqu’à la vente se fait selon les étapes suivantes ;

Récolte – nettoyage- découpage- lavage- désinfection (à l’aide de produits naturels fabriqués par la société) – étalage -séchage (dans un déshydrateur alimentaire dans lequel les températures sont bien contrôlées) – compression- emballages.

“J’ai toujours aimé le Challenge”

Concernant mon parcours académique, j’ai obtenu mon baccalauréat Scientifique en 2013 au lycée de la cité verte de Yaoundé, au Cameroun. je me suis ensuite tournée vers la chimie qui était ma matière favorite. J’ai donc effectué un BTS option Chimie analytique où j’ai été major de ma promotion en 2015 à L’Institut Supérieur de Chimie et de Gestion de Douala, Cameroun. J’ai poursuivi avec une licence professionnelle en chimie générale et industrielle en 2016. Les matières scientifiques m’ont toujours intéressée car j’ai toujours aimé le challenge.

J’ai néanmoins connu des périodes plus compliquées. La partie la plus difficile de mon parcours a été mon année de début de master en HSQE (Hygiène, Sécurité, Qualité et Environnement) que je n’ai pas terminé faute de moyens. En effet, en parallèle de ce master j’avais un job étudiant en tant que cuisinière dans un restaurant de 7h à 18h et je faisais cours de 18h30 à 22h30. Ce train de vie en plus de certains évènements personnels ne m’ont pas permis d’aller au bout de mon master.

“En fonction des objectifs fixés, je déploie le maximum d’énergie pour les atteindre”

En complément de mon activité professionnelle, je suis passionnée par la cuisine, la coiffure et surtout le sport.

En fonction des objectifs objectifs fixés, je déploie le maximum d’énergie pour les atteindre et je me donne une journée de repos par semaine pour prendre soin de moi. Nos objectifs ont une période pour être atteints ce qui nous permet ensuite d’être libres pour faire d’autres choses.

Selon moi, le faible taux de femmes dans le milieu scientifique peut s’expliquer par le fait que certaines femmes se laissent influencer par ce que la société dit et pense. Elles n’osent pas être rebelles, et concrétiser leurs pensées, réaliser leurs rêves et d’autres se contentent de la routine.

Mon conseil pour les jeunes filles qui me lisent aujourd’hui est d’oser, de croire en elles, d’être déterminées et de ne laisser personne les influencer négativement !

0 vue0 commentaire

Comments


Logo de l'association Sciences for Girls
bottom of page