top of page

Maya MAATOUK : Aux commandes des réseaux informatiques et des parachutes.

Maya MAATOUK : Aux commandes des réseaux informatiques et des parachutes.


Bonjour à tous les lecteurs et toutes les lectrices de SciGi 🙂

Aux commandes des réseaux informatiques et des parachutesAux commandes des réseaux informatiques et des parachutes

Je m’appelle Maya Maatouk et je suis Senior Network Engineer chez DELL à Montpellier. Je fais partie de l’équipe support niveau 3 qui est en majorité constituée d’hommes. Mes missions consistent principalement à répondre à des enquêtes complexes de nature technique qui ne sont pas courantes et qui exigent souvent un écart par rapport aux procédures standards.

Être dans un milieu purement masculin peut parfois être un facteur de stress et me pousse souvent à devoir faire mes preuves sur le terrain pour légitimer ma place. Mais j’ai la chance de travailler chez DELL, une société qui respecte l’égalité homme-femme et qui favorise la diversité dans le milieu de travail. Nous avons des politiques internes qui définissent un cadre d’échange professionnel entre les collègues et limitent les remarques sexistes.


Malgré ça, il arrive de recevoir des remarques de la part des clients au téléphone comme : “Désolé mais est-ce que je pourrais avoir l’un de vos collègues masculins en ligne plutôt ?” ou encore “Il faut une voix féminine pour le message d’accueil au téléphone!”


Ma réaction face à ces remarques dépend de la situation avec le client : parfois il suffit de jouer l’incompréhension, mais parfois, il ne faut pas se laisser faire !


Heureusement mes compétences ne sont pas toujours remises en cause mais ça peut arriver. Pour la petite histoire : un de nos clients avait refusé que je traite sa demande sous prétexte que pour lui je suis une femme et que mes compétences ne dépassent pas la frontière de la cuisine. J’ai donc décidé de transférer son dossier à mon collègue qui n’avait malheureusement pas les compétences pour traiter le dossier. Au final, le dossier m’est revenu et j’ai résolu le problème. Je peux vous dire que reprendre le dossier du client, résoudre son problème et avoir sa reconnaissance m’a procuré énormément de joie et de satisfaction !


Vous voulez savoir comment je me suis retrouvée ici ?


Alors, j’ai intégré l’école d’ingénieure du Liban après mon bac et j’ai été admise après ma première année au programme d’échange d’étudiants entre la France et le Liban (programme piloté par l’Agence Universitaire de la Francophonie). En France j’ai intégré l’UTBM (Université de Technologie de Belfort-Montbéliard) filière télécommunication et réseau où j’ai obtenu mon diplôme d’ingénieur en 2014.

Aux commandes des réseaux informatiques et des parachutes

Après mon diplôme j’ai eu ma première expérience professionnelle chez D2T à Trappes dans les Yvelines. J’ai été recrutée dans le cadre d’un projet de migration de l’infrastructure réseaux qui dure deux ans. Mon rôle consistait à analyser le réseau existant, concevoir la nouvelle topologie, configurer les équipements et maintenir l’infrastructure en état opérationnel. En mars 2016, j’ai été contactée par l’équipe RH de DELL, qui m’a proposé de rejoindre l’équipe support Réseaux, en tant que niveau 2.


Le projet chez D2T étant achevé, mon travail au sein de l’équipe IT devenait monotone et ne répondait plus à mes attentes professionnelles. J’ai donc accepté de me lancer dans le processus de recrutement chez DELL et suite à plusieurs entretiens techniques, RH et management, j’ai intégré DELL en avril 2016.


Je dirais que le plus difficile dans mon parcours a été de quitter le Liban pour m’adapter aux règles d’un pays différent du mien. L’assimilation des règles et du savoir-être français m’a demandé beaucoup d’énergie physique et morale !


Mon travail m’occupe une bonne partie du temps mais contrairement à ce que l’on peut penser, être une femme scientifique n’empêche pas de prendre du temps pour soi ; tout est une question d’organisation. En plus, si vous exercez un métier qui vous passionne, vous aurez du plaisir à travailler !


En ce qui me concerne, je fais de la natation 3 fois par semaine et je vais en randonnée un dimanche sur deux ! (c’est pas mal hein 😉 ). J’aime aussi beaucoup les sensations fortes !!

Aux commandes des réseaux informatiques et des parachutes

S’il y a un conseil que je peux vous donner c’est de ne pas vous fixer de limites ! Osez, donnez vous les moyens et vous y arriverez ! Ma philosophie ? RIEN N’EST IMPOSSIBLE !

Rédigé par Monika

Bình luận


Logo de l'association Sciences for Girls
bottom of page