top of page

FEVRIER 2022 : Les lauréates du concours L’Oréal-Unesco

Cher.e lecteur/lectrice,

Comme tu le sais sûrement (ou pas :p ), depuis 2015 l’ONU a décrété le 11 février comme étant la journée internationale des femmes et filles de sciences. Si tu veux en savoir plus sur les diverses initiatives mises en place lors de cette journée du 11 Février, nous t’invitons fortement à te renseigner sur les réseaux sociaux où de nombreux profils de femmes scientifiques ont été décrits sous les hashtags #WomeninScience ou #InternationalWomensDay. C’est le cas du compte Twitter du Collège de France qui permet d’avoir un petit aperçu des nombreux témoignages et interviews réalisés par l’Université PLS à Paris pour encourager les femmes à se lancer dans des carrières scientifiques.

Enfin, d’autres évènements auront prochainement lieu avec la mise en place de la Journée des droits des Femmes, le 8 Mars. Tu peux ainsi participer au mois de mars au webinaire organisé par le Club Français des Jeunes Immunologistes avec la présentation des travaux de deux femmes immunologistes ou à celui proposé par The Equal Group pour discuter de la place des femmes en Sciences.

“1 chercheur sur trois est une femme” D’après l’Unesco, chiffre datant de février 2021

Pour soutenir les femmes scientifiques dans leurs recherches et pour les valoriser dans leurs parcours tout au long de l’année, l’UNESCO et l’OREAL s’unissent pour les récompenser avec divers titres comme des prix internationaux tel que le Prix des Jeunes Talents et nationaux comme le programme UK National Commission UNESCO and The Irish National Commission For UNESCO. Qu’elles soient du domaine de la recherche scientifique, de la beauté solidaire ou encore du changement climatique, ces femmes apportent de nouveaux espoirs en développant des idées ou des techniques innovantes.

Alors en découvrant cette déclaration de l’UNESCO, nous avons souhaité introduire cette nouvelle rubrique en te partageant nos coups de cœurs parmi ces femmes qui ont remporté des prix et brillent aujourd’hui dans le milieu des sciences grâce à leurs recherches :


La généticienne Anette Uwineza a reçu le Prix Jeunes Talents Afrique Subsaharienne 2020 en révolutionnant les méthodes diagnostics des maladies génétiques rares en Afrique. Ses travaux ont permis de faciliter les examens cliniques en diversifiant les données observationnelles des pathologies principalement décrites à partir d’observations réalisées sur des caucasiens. Les recherches menées par le Dr Uwineza améliorent la prise en charge des patients en donnant accès aux médecins à de plus vastes ressources pour établir une hypothèse à partir de leurs examens cliniques et ainsi orienter les patients vers des études moléculaires ciblées.


Par ailleurs, si tu veux en savoir plus sur les maladies génétiques rares, nous te conseillons de t’intéresser aux différents évènements mis en place le 28 Février qui est le jour de la 15ème édition de la Journée Internationale des Maladies Rares. Pour plus d’informations, tu peux cliquer ici.


L’astrophysicienne Simona Lombardo fait partie des rares femmes à être spécialisée dans l’instrumentation astronomique. Le Prix Jeunes Talents France 2020 lui a été décerné pour ses travaux réalisés lors de sa thèse sur l’élaboration du télescope Calar Alto Schmidt-Lemaitre (CASTLE) installé en Espagne. La construction de ce nouvel outil est basée sur des technologies innovantes en opto-mécanique. Il offre une meilleure compréhension de l’évolution des galaxies et sur le rôle de la matière noire.


La chimiste Catherine Ngila a reçu le Prix International Pour les Femmes et la Science 2021. Ses travaux ont eu pour but d’améliorer la qualité et la mise à disposition de l’eau pour la population en Afrique du Sud. L’innovation repose sur l’utilisation de nanotechnologies qui permettent de filtrer et de purifier l’eau polluée. Le Professeur Catherine Ngila est actuellement en poste à l’Université de Kenyatta au Kenya. A travers ses fonctions par intérim de Directrice de l’Académie africaine des Sciences, elle est devenue un mentor pour de nombreuses jeunes étudiants qui souhaitent poursuivre ou réaliser un cursus scientifique.


L’informaticienne Shafi Goldwasser est une pionnière dans la sécurité numérique. Elle a reçu le Prix International Pour les Femmes et la Science 2021 pour ses travaux sur la protection des données numériques notamment. Ses compétences en cryptographie ont permis de prévenir et de combattre des cyberattaques. De plus, le Professeur Shafi Goldwasser est l’une des trois femmes à avoir reçu le prix Turing qui récompense les personnes contribuantes de manière technique dans le domaine informatique.

Si tu veux en savoir plus sur le programme L’Oréal-Unesco, c’est ici que ça se passe.

Rédigé par Mathilde L.

4 vues0 commentaire

Comments


Logo de l'association Sciences for Girls
bottom of page