top of page

Eva Samba : “Il peut arriver que certains ouvriers sur les chantiers aient du mal à accepter d

Coucou les filles (et les gars 😉) !

Moi c’est Eva SAMBA et je suis actuellement Ingénieure Génie Civil chez EDF Renouvelables à Paris-La Défense 😊 Mon rôle est d’apporter mon expertise génie civil dans les projets d’énergies renouvelables (solaire et éolien) en phase d’études et en construction principalement.

En gros, je participe aux appels d’offre (procédure par laquelle un acheteur potentiel demande à différents offreurs de faire une proposition commerciale chiffrée en réponse à la formulation détaillée (cahier des charges) de son besoin de produit, service ou prestation. source : definitions-marketing.com) en France et à l’international pour définir les infrastructures génie civil des parcs éolien et solaire et je rédige les cahiers des charges des entreprises prestataires. Je suis également consultée en cas de vérifications nécessaires sur des projets en cours de développement ou déjà construits pour analyser les risques, formuler des recommandations et évaluer les budgets.

Je suis très passionnée par mon métier, et cette passion a commencé lorsque j’ai découvert dans les médias une femme qui, à l’époque dirigeait une agence sénégalaise chargée de la mise en œuvre de grands projets d’infrastructures de l’Etat du Sénégal. Je me suis renseignée sur son parcours et de là est né mon désir de faire des études scientifiques avec pour principal objectif de devenir ingénieure génie civil 😀 ! C’était également un défi personnel à relever pour montrer que les femmes, autant que les hommes, ont les capacités de réussir dans cette filière !

Pour y arriver, après mon BAC j’ai poursuivi mes études à l’Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar (Sénégal) d’où je suis sortie avec une Licence Professionnelle en Technologie des Energies Renouvelables et un diplôme d’Ingénieur en Génie Civil. J’ai ensuite été alternante dans une entreprise qui fournit des micro-grids solaires (systèmes énergétiques autonomes dont le fonctionnement est indépendant du réseau électrique classique). Six années plus tard, j’ai intégré une agence de l’Etat du Sénégal chargée de la mise en œuvre des programmes d’électrification rurale notamment à travers l’installation de mini-grids solaires dans les localités très éloignées du réseau électrique existant. Enfin, en début d’année 2019, je suis venue en France où je continue d’exercer dans le domaine des énergies renouvelables.

Mon installation en France s’est faite pour des raisons familiales. Le plus dur a bien sûr été de me séparer de mes ami(e)s ainsi que de mes collègues après autant d’années passées ensemble. Heureusement, je n’avais pas d’appréhension concernant ma réinsertion professionnelle en France.

Être une femme dans le domaine du génie civil n’est certes pas une tâche facile, mais j’ai la chance de n’avoir pas encore vécu de situation « sexistes » particulières avec mes collègues. Ok, j’avoue quelques fois lors des déplacements sur chantier, certains me charient à cause des conditions de travail et se proposent d’y aller à ma place croyant que je n’y arriverai pas mais évidemment j’y arrive toujours 😉 !

Aussi , il peut arriver que certains ouvriers sur les chantiers aient du mal à accepter des consignes venant d’une femme, mais quand ça arrive il faut réussir à imposer le respect sans affront direct.

Je serais ravie d’échanger avec celles qui sont intéressées par mon secteur d’activité pour vous donner plus détails car selon moi, le pourcentage de femmes dans les métiers scientifiques est bas car la promotion des filières scientifiques n’est pas systématiquement faite par des femmes !


Le conseil que je peux vous donner est de croire en vous les filles et donnez-vous les moyens de réussir car vouloir c’est pouvoir ! Personnellement je n’ai jamais rencontré une personne qui a échoué dans ses études ou sa carrière professionnelle parce que c’est une femme. Au contraire, nous sommes en général les meilleures dans ce que nous faisons avec passion et dévouement. Cette qualité n’est pas négligeable et les employeurs n’hésitent pas à le souligner. Alors lancez-vous !

Rédigé par Monika

1 vue0 commentaire

Comments


Logo de l'association Sciences for Girls
bottom of page